Des vies en retenue

Je lis des auto éditéslogo-dHurler sans bruit, de l’autrice Valérie VAN OOST, 149 pages officielles, paru sur le site Librinova, la Fnac et Amazon en octobre 2018, disponible en version numérique et brochée.

 

Quand on écoute Alex, Isabelle et Marine papoter dans la salle à manger : Nous avons connu des drames, affronté des obstacles. Mais, nous ne partageons pas tout, même si nous sommes les meilleures amies du monde. Seulement les secrets, même profondément enfouis, viennent à être déterrer un jour… Quand les masques tombent, saurons-nous assez fortes pour surmonter ces révélations ?

BarreSeparation

Je m’imagine pénétrer cette salle d’attente. Je m’imagine vouloir m’échapper de ces regards – hors vie – qui me scrutent et qui baissent la tête quand je lève mes yeux. Je ressens le froid. Je veux m’en aller…
Puis, je fais la connaissance de personnages portant une profonde tristesse. Je pénètre dans un univers de non-dits. Après tout, ne faut-il pas se montrer fort quoi qu’il arrive ? Vient le temps des questionnements personnels : que peut-on réellement confier à ses meilleures amies ? Pourquoi subir cette société telle qu’elle est et, s’enfermer dans sa bulle en portant le masque de la conformité ?
Ma lecture se poursuit avec l’aveu de destins malmenés par la vie, rongés par le silence, assis autour d’une table. Ça commence par des fragilités qu’on cache sous un plaid, puis ça se poursuit avec des vêtements trop lisses, après tout, ne s’agit-il pas de notre vie intime ?  Selon moi, il ne s’agit pas d’un simple partage convivial entre copines. Les secrets ont la peau tenace et rèche mais, un bon verre de vin peut délier les langues. Qu’est-ce qui, dans notre quotidien nous retient de nous livrer ? Est-ce cette satanée notion de « jardin secret » ? Malgré la dureté de la situation de tension qui règne pendant ma lecture, j’aime ces moments de partage, ces cœurs qui s’ouvrent. Cette image de discussion amicale me fait penser au livre de Jean-Paul SARTRE – Huit Clos -. Ce rapport difficile à autrui est magnifiquement écrit par l’autrice, qui met le lecteur en haleine du début à la fin, de révélation en révélation. Chacune de ces femmes mène son propre combat pour tenter de se définir en tant que femme. Les diktats de la vie sont en trame tendue derrière ces corps. Alex, Isabelle et Marine sont proches mais à la fois distantes. Leur absence de repères quant à leur féminité, leurs rôles dans la société n’est pas si évident que ça à assumer. Mais alors, comment trouver les codes pour se confier à l’autre ? Et puis, il faut penser à protéger ses enfants. Mais…

…on ne peut pas protéger ses enfants de tout.

 

Hurler sans bruit - Valérie VAN OOST (2).jpg

Un Timer aux saveurs de Bombay – Poivre et sel, rude, qui cache sous ses jupes la définition du mot : femme.

Ce roman nous montre de façon limpide, qu’il est important de savoir se confier ne serait-ce que pour éviter que certains faits ne se répètent. Les mots sont crus, parfois violents, pourtant, ils reflètent une certaine réalité. J’ai apprécié lire cet ouvrage même si par moment, les muscles de ma gorge ne savaient plus comment former des sons, si bien que la seule chose qui me restait à faire était d’ : Hurler sans bruit.

 

 

Et vous l’avez-vous lu ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ?

Avez-vous réussi à briser le silence ?

Retrouvez toutes mes chroniques gourmandes dans les rubriques « Livres par auteurs » et « Livres par titres » !

4 réflexions sur “Des vies en retenue

  1. Pingback: Bibliothèque des auteurs – Papiers mâchés

  2. Pingback: Bibliothèque des titres – Papiers mâchés

  3. Pingback: La gourmandise s’habille en SP – Papiers mâchés

  4. Pingback: Bilan du mois de février 2019 – Papiers mâchés

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s