Challenge accepted !

Hellow mes petits gourmands ! Comment allez-vous ? 🙂

Ma vie en ce moment est mouvementée. J’vous jure ! Entre l’atelier d’écriture, le concours de Gaarance GOLD, l’annonce du gagnant de mon propre concours, la cuisson de mes chroniques gourmandes, ma participation au Roman Collectif de Créoline, le…

 

Quoi ? vous ne savez pas de quoi je parle ?! Posez ce que vous tenez et, asseyez-vous. Je vous la refait !

 

Bientôt je vous parle de l’atelier d’écriture auquel je participe ! Une thématique, ma plume, des photos, un lieu découverte magique !

J’aime la créativité du concours que Gaarance GOLD a organisé pour tenter de nous faire gagner un exemplaire de son dernier ouvrage > Et ça, on ADORE ! Y’en aura d’autres alors rendez-vous sur son Insta’ !

Mon Carlin King Size tirera au sort aujourd’hui, le grand gagnant de mon concours médiéval ! On attend ça avec impatience !

Mes chroniques gourmandes sont presque cuites. Interdiction de ne pas les dévorer bien chaudes quand elle sortiront !

Mais tout de suite, je suis fière de mettre ma plume à l’édifice (ça veut rien dire mais on adore lol) en participant au Roman Collectif pensé par Créoline ! Merci à toi 🙂 !

Pour découvrir son univers et lire le début du Roman c’est par ici :

 

Dites-moi ce que vous en pensez !

Qui sera assez fou pour prendre la relève ?

 

USVA K. parle de moi !

Hellow mes petits gourmands ! J’espère que vous allez bien  ?

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous partager deux points hallucinants :

 

A. L’article génial de Usva K. qui me cite !

Si  si je vous jure !

 

article blog usva 13 janvier

 

B. Son bloggyword !

 

Un grand MERCI à elle de m’avoir sollicitée ! Et bravo pour son concept génial : celui de nous faire découvrir d’autres univers tout aussi passionnants que le sien !

 

 

Comme un soupçon de magie qui réchauffe le cœur

Le musée des amours lointaines de l’auteur Jean-Philippe VEST, 375 pages officielles, paru aux éditions Les nouveaux auteurs, en 2008.

Voilà ce que le tableau numéro 7 m’a montré : E. le 7 août 2015. Que se passe-t-il ? Où suis-je ? La guichetière me regarda intensément dans le blanc des yeux avant de me dire sur un ton solennel : “Bienvenue au musée des amours lointaines”. Voilà où j’avais posé les pieds par hasard et ce que j’avais pu y découvrir : ce musée renferme un secret, de la magie : il a le pouvoir de faire apparaître votre âme sœur…  

IMG_20190101_1201371

The Sang Sanglot…Ps : les lasagnes sont à faire vous-même, après tout, chacun est libre de de découvrir, ce qu’il a envie de manger en dessous de ses couches de pâte.

La première chose qui m’a étonnée est la précision des enchainements à travers les nombreux chapitres qui se succèdent. Dans chacun, des personnages font leurs apparitions mais aucun d’eux n’est oublié à la fin. C’est ce que j’ai préféré après le concept en lui-même bien-sûr ! Non, mais sérieux : une personne peut voir apparaître dans un tableau le reflet de son âme sœur ?! Qui ne voudrait pas aller visiter ce musée ?

De plus, je note la volonté de l’auteur de poser en toile de fond la question du choix et des responsabilités qui s’y joignent. Du genre : est-ce qu’il est raisonnable de me resservir une part de lasagnes ? Il n’est pas aisé d’accomplir des objectifs que l’on a programmés. C’est vrai, non ? Cela ne vous arrive pas à vous ? L’auteur nous propose également d’aborder le thème de la transmission, un héritage culturel. 

Enfin, cette amitié ambiguë entre Fabien et Olivier propose une forme de complexité de la définition du mot “Amour”. 

Pendant ma lecture, ça a viré mystique à un moment donné. Du genre : sommes-nous seuls dans l’univers ? Ici c’était un truc comme : nous sommes-nous déjà rencontrés auparavant, vous ressemblez à mon arrière-grand-père ? En tout cas, une réflexion poussée sur la rencontre des âmes, la réincarnation vous attend ! Un peu tordu à la manière du film Lucy (L’avez-vous vu ?), un procédé mystique révolutionnaire qui nous fait découvrir un autre monde. 

Une fin inattendue qui laisse la liberté à chacun d’imaginer la suite qu’il désire. En attendant : “ Croyez-vous pouvoir échapper à votre destinée, faire un geste, commettre un acte qui ne soit pas prévu et utile à l’évolution de votre âme ? Tout est écrit, même vos erreurs”. 

 

Flippant non ?
Et vous, l’avez-vous lu ? Qu’avez-vous pensé des dernières lasagnes que vous avez mangées ? 

Retrouvez toutes mes chroniques gourmandes dans les rubriques « Livres par auteurs » et « Livres par titres » !

Marie RAYMOND

Hello tout le monde !

Vous vous demandez très probablement (avec beaucoup d’enthousiasme et de curiosité) “Oh ? Mais qui est cette nouvelle personne sur le blog ?” et c’est tant mieux car je tenterai de répondre à cette dernière dans la minute qui suit ! Simplement, avant de me lancer dans mon Curriculum Vitae version gourmand, je souhaite exprimer toute ma gratitude à Alexandra qui me permet de faire partie de cette superbe communauté. Maintenant que les remerciements sont faits, passons aux choses sérieuses !

photo bio marie raymond

Je m’appelle Marie RAYMOND, j’ai dix-sept ans, j’aime le chocolat raisonnablement et Lana Del Rey à la folie.

Mais tout cela est terriblement banal ! Alors, lorsque je me suis inscrite sur la plateforme d’écriture Ô combien merveilleuse qu’est Wattpad, je me suis dit qu’il vaudrait mieux taper dans l’originalité !

Et de cette réflexion faite sous la douche (car OUI, la douche est un lieu propice à la réflexion philosophique!) est né mon pseudonyme “DAMYRON”, qui soit disant passant n’est qu’un simple petit mélange entre les lettres de mon nom de famille, mais je suis persuadée que vous l’aviez déjà remarqué… Non ? Zut, j’ai brisé le mystère !

Bref, comme vous avez pu préalablement le constater, mon lancement dans l’univers de l’histoire a suscité beaucoup d’engouement. Passionnée de livres en tout genre, j’étais terriblement motivée à en écrire une, et plus précisément une romance, car pour être honnête avec vous, je suis cette amie que l’on a toute, celle qui rêve de passion éternelle, celle qui tombe amoureuse d’un regard, d’un sourire, d’un haussement de sourcil…voir même d’un éternuement, et qui pourtant reste désespérément seule, faute de trouver chaussure à son pied !

Alors, pour remédier à mon manque affectif je me suis lancée sans réfléchir dans la rédaction d’un premier chapitre, qui, écrit en deux heures, se retrouve le soir même sur le site…

la libellule marie raymond

"Si la haine et la douleur creusent une abîme  au fond de ton coeur, peut-il aimer plus fort ?"

Tout le monde attend cet évènement depuis janvier, fête emblématique qui marque la fin des examens ainsi que le début des grandes vacances.
Lily Krauser, encore dévastée par un passé qui n'a de cesse de la hanter, se laisse tout de même conduire à cette soirée, convaincu que l'insouciance étudiante pourra être bénéfique à son esprit torturé.
Auteure dans l'âme, elle se laisse momentanément bercer dans la contemplation des corps se mouvants autours d'elle .
Mais ses fantasmes littéraires se rompent automatiquement lorsque ses yeux rencontrent ceux d'un mystérieux inconnu.
Dur, solitaire et désespéré, le regard horriblement noir de ce jeune homme l'intrigue profondément, et contre toute attente, la bouleverse. 

Néanmoins, cette rencontre d'apparence ordinaire, risque d'éveiller d'anciens souvenirs.

Peut être ne sont-ils pas si inconnu l'un de l'autre...

 

À ce moment là je n’avais aucune idée de ce qu’allait devenir cette histoire. Le titre (“La Libellule”) était choisi au hasard, rien n’était prévu, j’ai voulu vivre cette aventure au fur et à mesure que les mots apparaissaient sur l’écran. Je voulais que le sens de tout mon blah-blah apparaisse subtilement.

Je voulais me surprendre, vous surprendre.

( Moi, romantique ? Je vous avais prévenu ! )

Et puis de file en aiguille, l’histoire de cet amour dont le désespoir orchestre la puissance a finalement trouvée sa place sur Wattpad.
Ainsi, à l’heure actuelle (c’est à dire en ce 2.01.19), mon histoire touche à sa fin et comptabilise sur le site un peu plus de douze mille lectures, et ce chiffre ne fait qu’augmenter de jour en jour.
Dire que je suis émerveillée par le devenir de ce projet né d’un coup de tête serait un terrible euphémisme.
Mes lecteurs, ainsi que tout l’amour qu’ils me portent à travers les péripéties de mes deux protagonistes, me permettent de m’épanouir jour après jour, de prendre confiance en moi et surtout d’aider les autres. En effet, je voulais véritablement aborder à travers mon ouvrage plusieurs thématiques en dehors de celle de l’amour, tel que la dépression, le suicide, le deuil, les relations familiales, la sexualité,… et il y a une raison à cela.

J’ai côtoyé beaucoup trop de malheur pour en ressortir indemne.

Néanmoins j’ai tiré des leçons de mes expériences, et par le biais de mes personnages, j’avais à cœur de partager à mes amis, mais aussi à mes lecteurs mon soutien ainsi que mes conseils, des choses que j’aimerai expliquer à la Terre entière à défaut de pouvoir serrer dans mes bras la tristesse du monde.  

Si quelque chose devait subsister de mon existence je voudrais que ce soit cette histoire, qui aussi imparfaite soit-elle, représente pour moi tant de chose.

J’ai littéralement couché mon âme sur le papier.

Ainsi, mon objectif inavouable serait de réussir à publier cette histoire une fois terminée et corrigée.

…Et bien je crois que j’ai fais le tour de la question initiale ! Il est donc temps pour moi que vous laisser et de retourner vaguer à mes rêveries littéraires.

Néanmoins, pour transformer cet au revoir en un “à bientôt”, je me permet de vous laisser mes coordonnées d’écriture pour que l’on puisse éventuellement se retrouver sur Wattpad, ou autour d’un café gourmand !

Rendez-vous sur les réseaux sociaux pour me suivre :

Instagram @damyron.w

Wattpad.png @damyron

adresse mail pro damyron.damyron@gmail.com

Ps: Puisqu’il me fallait également vous l’avouer, ce qui me motive le matin pour me lever c’est tout simplement l’envie de découvrir la suite du livre que je lis, ou plus globalement, de l’histoire que je vis.

 

À bientôt pour de nouvelles aventures !

Un second défi partenarial version darkromance…

Ce début d’année est aussi mouvementé que les romans que je lis !

Savez-vous pourquoi ?

J’ai le plaisir de vous annoncer que l’autrice Marie RAYMOND est ma nouvelle partenaire gourmande !

Son roman « La Libellule » est en cours d’écriture et en libre lecture sur Wattpad. Si vous faites partie des 13 000 lecteurs qui l’ont dans leurs bibliothèques virtuelles, félicitations, vous avez tout compris !  Sinon, qu’attendez-vous ?!

Atterrissez directement sur la bonne page en cliquant sur le titre de son roman et retrouvez également plus d’information sur l’autrice dans la rubrique  « Auteurs » (lisez jusqu’au bout !) Vous pouvez aussi y avoir accès en cliquant sur son nom, dans la rubrique « Liste des partenaires ».

Cliquez, suivez, lisez !

Instagram @damyron.w

Wattpad.png @damyron

adresse mail pro damyron.damyron@gmail.com

 

Merci à elle de m’avoir sollicitée 🙂

N’hésitez pas à partager sur les réseaux sociaux !

Humm.. ça sent la chronique gourmande ça…

Un nouveau défi partenarial m’attends…

Coucou mes petits gourmands 🙂 J’espère que vous avez passé de bonnes fêtes de fin d’année ?

Je suis ravie de vous annoncer qu’en cette année 2019, l’autrice – Éliane Lanovaz, sera ma partenaire gourmande !

Interdiction de ne pas vous emparer de son livre « Va, Chasse la grisaille » publié aux Éditions du Petit Hôtel. Son œuvre compte 144 pages. ISBN : 978-2-9560393-0-3. Et cerise sur le gâteau, il ne coûte que 14€ ! Foncez !

Je vous annonce également qu’elle est l’autrice d’un live en cours d’écriture au titre assez évocateur « Des fous échappés d’un asile », disponible sur Wattpad avec chaque semaine un nouveau chapitre. Cliquez et découvrez pourquoi près de 400 lecteurs sont déjà conquis !

Vous retrouverez toutes les informations indispensables pour vous procurer « Va, chasse la grisaille » et pour lire son nouveau roman « Des fous échappés d’un asile », en cliquant sur les titres de ses romans.

Retrouvez également plus d’information sur l’autrice en cliquant dans la rubrique  « Auteurs ». Vous pouvez aussi y avoir accès en cliquant sur son nom, dans la rubrique « Liste des partenaires ».

Pour la suivre c’est par ici :

twitter@QltureConfiture

Instagram @elianelilylanovaz

Wattpad.png @LilyLanovaz

Facebook.png Éliane Lanovaz / @chasseusedegrisaille

 

Un grand merci à elle pour sa confiance et sa bonne humeur !

N’hésitez pas à partager sur les réseaux sociaux !

Humm.. ça sent la chronique gourmande ça…

 

Éliane LANOVAZ

Qui est Éliane LANAVAZ ?

Photo pour bio Eliane LANOVAZ.jpg

 

Aussi loin qu’elle se souvienne, Éliane LANOVAZ toujours voulu écrire. Enfant, quand on lui disait que ce n’était pas un vrai métier, elle répondait, féroce, que dans ce cas elle serait vendeuse d’oignons au marché.

Elle vole des souvenirs, des morceaux de visages et de personnalités pour les parer d’autres couleurs, sur papier.

Elle est aussi contrebassiste dans un orchestre d’harmonie, et sa passion pour la musique englobe le classique autant que la Pop et le Hip Hop.

Qu’a-t-elle écrit ?

 

Des fous échappés d'un asile - Eliane LANOVAZ.png

Quand l'apocalypse zombie éclate, les patients d'un hôpital psychiatrique de la rase campagne française se retrouvent livrés à eux-mêmes. Survivre, prendre soin les uns des autres, découvrir ses forces quand le monde n'a vu que des faiblesses... Autant d'enjeux pour les protagonistes de ce roman.

Suivez-la sur les réseaux sociaux

twitter@QltureConfiture

Instagram @elianelilylanovaz

Wattpad.png @LilyLanovaz

Facebook.png Éliane Lanovaz / @chasseusedegrisaille

 

 

Mes partenaires gourmands

Retrouvez la liste de toutes celles et de tous ceux qui me font confiance, par ordre alphabétique !

Cliquez sur leurs noms pour accéder directement à leurs biographies.

Bonne découverte !

Auteurs

 

Personnes morales

 

Un grand MERCI ! 🙂

Qui sera le prochain à me rejoindre dans cette aventure gourmande ?

Conditions – Partenariat

man and woman handshake

Photo de rawpixel.com sur Pexels.com

Mes passions pour les mots et la nourriture m’ont amenée, et j’en suis très heureuse, à m’associer à des écrivains/aines en devenir. C’est pourquoi, je suis fière de faire figurer leurs travaux sur mon bloggyword. Vous pouvez les retrouver dans l’onglet « Partenaires », par ordre alphabétique. Par soucis d’équité, la seule catégorisation sera de dissocier les auteurs et autrices, des entreprises morales liées aux domaines littéraire ou culinaire.

Les demandes de partenariats étant très diversifiées, je m’adapte à toutes leurs formes : une story, une sollicitation via les réseaux sociaux comme Instagram ou  Facebook, une demande par mail, par commentaire ou encore via l’onglet « Contact » de mon bloggyword.

Je me réserve le droit  d’accepter la requête, si elle n’entre pas en conflit avec mes valeurs, si elle n’est pas déplacée et si elle ne contribue pas à des promotions déloyales ou racistes. Auquel cas, je me réserve le droit de la refuser.

Le partenariat est selon moi un outil de travail qui se veut avant tout convivial, riche de découvertes et d’expériences positives. Je le défini également comme une preuve de confiance et comme un gage de sérieux. C’est pourquoi, je m’engage, suite à l’envoi offert de ou des ouvrage(s) par voie électronique ou postale  à :

  • s’il s’agit d’un(e) écrivains/nes : rédiger une chronique gourmande illustrée par des mets de mon choix et non imposés, et ce en fonction des émotions que je ressens à la lecture de l’ouvrage. La publication de ma chronique ne doit pas se voir imposer de délais irraisonnables. De plus, la promotion sera réalisée par mes soins et à mon échelle, c’est-à-dire via un article à la Une annonçant le début du partenariat gourmand sur mon bloggyword, qu’il est possible de retrouver dans les onglets « Le bar culturel » et « Mes chroniques gourmandes »; ainsi que sur les réseaux sociaux où je suis présente (Instagram et Facebook), ma chronique gourmande sous forme d’un article, publiée ,  un ou plusieurs post(s) sur mon compte Instagram et sur ma page Facebook. En revanche, je tiens à préciser qu’il s’agit là de mon avis personnel et de mes propres émotions à travers la lecture, de ce fait l’avis peut ne pas être celui attendu par l’auteur ou l’autrice. Enfin, l’auteur ou l’autrice n’a pas un droit de regard sur les commentaires postés avant leur publication via mon bloggyword. Je me réserve le droit de supprimer des commentaires injurieux envers mon propre travail, mais non envers un avis critique positif ou négatif (sauf injurieux) sur l’œuvre.
  • S’il s’agit d’une entreprise morale : rédiger une chronique gourmande illustrée par des mets de mon choix et non imposés, et ce en fonction des émotions que je ressens à la lecture de l’ouvrage. La publication de ma chronique ne doit pas se voir imposer de délais irraisonnables. De plus, la promotion est réalisée par mes soins et à mon échelle, c’est-à-dire via un article à la Une annonçant le début du partenariat gourmand sur mon bloggyword, qu’il est possible de retrouver dans les onglets « Le bar culturel » et « Mes chroniques gourmandes »; ainsi que sur les réseaux sociaux où je suis présente (Instagram et Facebook), ma chronique gourmande sous forme d’un article, publiée sur mon bloggyword, qu’il est possible de retrouver dans les onglets « Le bar culturel » et « Mes chroniques gourmandes », un ou plusieurs post(s) sur mon compte Instagram et sur ma page Facebook. En revanche, je tiens à préciser qu’il s’agit là de mon avis personnel et de mes propres émotions à travers la lecture, de ce fait l’avis peut ne pas être celui attendu par la personne morale. Enfin, la personne morale n’a pas un droit de regard sur les commentaires postés avant leur publication via mon bloggyword. Je me réserve le droit de supprimer des commentaires injurieux envers mon propre travail, mais non envers un avis critique positif ou négatif (sauf injurieux) sur l’œuvre. Une quelconque rémunération est possible dès lors qu’elle fait l’objet d’un contrat écrit et signé par les deux parties engagées.
L’acceptation de toute forme de partenariat sous entend votre accord avec les conditions précitées.
Je tiens à remercier chacun de mes partenaires pour leur confiance 🙂

Deux jours de lecture qui décoiffent !

Jamais plus, de l’autrice Colleen HOOVER, 408 pages officielles, paru aux Éditions de Noyelles en 2017. Un sanglot romanciak. 

Déposition : Lily, 23 ans. Ouverture du front. Six points de sutures. Des lettres manuscrites. Présente des contusions d’Amour et des marques de Haine. Déclare : « C’est épuisant, la haine ».

Dès les premières lignes, je suis captivée et rassurée de constater que je ne suis pas la seule à me poser ce genre de questions qui met un froid dans une conversation : est-ce que ça fait mal de s’écraser au sol après avoir sauté d’un pont ? Est-ce que tu regretterais d’avoir sauté ? 

Jamais plus

Un Sanglot Romanciak agrémenté d’un Élixir au Chocolat

A la lecture, les mots sont subtils, comme les gestes décrit par Lily. Chaque parole a un impact subtil. Il faudra beaucoup de courage à Lily pour ne pas se resservir un autre Élixir au chocolat. Ne devient-on pas addicte au chocolat très vite ? Imaginez-vous la force dont il faut faire preuve pour ne pas manger encore un dernier carré de chocolat ? A combien en suis-je depuis le début de la lecture, 5, 6 peut-être 7 ? C’est vraiment difficile de s’en rendre compte tant les effets de ce minuscule breuvage étourdissent rapidement et d’un coup vif tous mes sens.  Combien de shots avant de faire un choix ? Combien pour supporter un coup ? Aucun alcool, je pense, n’est assez puissant pour nous faire oublier ce genre de violence et ce genre de lecture. 

Après tout, la vie, c’est comme un Élixir au chocolat, tant qu’on ne le croque pas, on ne se rend pas compte que : 

  • C’est liquide à l’intérieur, ça dégouline, ça nous échappe.
  • Il ne s’agit pas d’un peu de chocolat mais bien un puissant alcool qui monte à la tête.

Comme un coup, une gifle, un mot, seulement 15 secondes suffisent à vous mettre dans un état de transe. A nous de décider quel genre de transe nous voulons. Parce que quoi que l’on puisse en dire, il s’agit bien de faire un choix qui déterminera le reste de notre existence. Sommes-nous obligés de cautionner des comportements violents ? Sommes-nous obligés de pardonner par amour ? 

Je vous laisse lire ce magnifique témoignage d’une fille à sa mère, pour connaître quel choix a fait Lily. 

Par combien de shots vous êtes vous laissés séduire ?

Retrouvez toutes mes chroniques gourmandes dans les rubriques « Livres par auteurs » et « Livres par titres » !

Découvrez le ou la 100e abonné(e) mystère…

Mieux que la cérémonie de remise des Oscars !

N’hésitez pas à répondre au sondage affilié à la vidéo en cliquant sur le petit onglet Facebook  🙂
Merci pour vos retour nombreux sur Instagram ! @papiersmaches

Pourquoi j’adore autant ce livre ?

Nos baisers sous la neige de l’autrice Karen SWAN, 552 pages officielles, paru aux éditions Prisma en 2016.

Mini résumé : Être la meilleure, survoler le rythme endiablé des buildings, Allegra est une survivor du monde impitoyable de vêtements de luxe, jusqu’au jour où… 

Oui, j’ai besoin d’amour et la froideur de l’automne doit disparaître. Ce fut le cas grâce à ce roman de Karen SWAN, au titre évocateur. En effet, “on ne se remettait jamais d’un amour véritable ; il était incurable. Il vous suivait tout au long de votre vie et jusqu’au tombeau. Il n’y avait jamais de retour possible”. Je vous rassure, rien de tragique dans ces termes, juste un magnifique témoignage sur l’amour et, une passion aux mille et une aventures. 

En un mot : J ’ A D O R E ! Des personnages principaux aux décors, tout est détaillé à merveille dans ce petit (okay gros) ouvrage. J’apprécie cette force de caractère indomptable d’Allegra, un des personnages principaux de ce roman. J’apprécie tout autant tous ces rebondissements, cette douceur générale à l’image du Whisky et de la crème formant le fameux Irish Coffee que nous connaissons tous.  

Bien que l’on ne soit pas sur la terre des beaux irlandais (et irlandaises !), ce que j’ai ressenti à travers cette lecture m’a tout de suite fait échos à cette boisson-cocktail. En effet, ça commence d’abord en douceur, je découvre les personnages, leurs caractéristiques, le contexte etc. (ça c’est à première vue, la mousse onctueuse sur le dessus) puis, d’un coup v’la le whisky OMG – premier rebondissements, puis BAM! Le café corsé où ivresse et accélération du rythme cardiaque s’entrechoquent ! Il faudrait presque ajouter quelques petites douceurs à côté pour redescendre en pression. Je vous conseille une petite touche sucrée avec la gaufre de Desiré de Lille.

Nos baisers sous la neige

Un Romanciak corsé et puissant souligné par un Irish Coffee tout droit venu du village de noël à Liège, Place Saint Lambert ! Arriveriez-vous retrouver le chalet ?

 

L’autrice m’a fait vivre un périple époustouflant et réel, si bien que j’en suis arrivée à me demander jusqu’où j’irai par amour ?  

Il n’y a pas que de la romance dans cette œuvre, c’est un mélange d’indépendance, de quête de reconnaissance, d’identité familiale… Bref, un concentré de thèmes pour les amateurs de sensations fortes et de douceurs. 

Sens-tu cette gorgée de whisky se glisser doucement dans ta gorge ? 

 

Retrouvez toutes mes chroniques gourmandes dans les rubriques « Livres par auteurs » et « Livres par titres » !

Même pas peur !

Wonder de l’autrice R. J. PALACIO, 512 pages officielles, paru aux éditions Poket Jeunesse en mai 2014.

wonder (2)

Un timer enfantin. Je vous conseille d’aller y faire un tour, c’est dément > Boulangerie-Pâtisserie Henrion, Seraing

August vous résumerait ce livre comme ça : Salut, moi c’est August. J’ai 10 ans et je vais bientôt faire ma rentrée au collège. J’ai pas très envie mais bon, papa et maman insistent et je ne veux pas leur faire de peine ou les décevoir. De toute façon, je n’ai qu’à baisser la tête comme je fais toujours. Comme ça, personne ne remarquera que je suis différent des autres élèves…

J’ai été prise dans un tourbillon d’émotions à travers la lecture de ce livre. En effet, je ne savais pas s’il fallait rire, pleurer, manifester au nom de l’acceptation de la différence, abandonner, refuser ou encore accepter. Si bien, que j’ai été m’acheter une tartelette au riz chez HENRION. Bon, c’est quoi le rapport vous allez me demander ? Et bien ce bout de tarte au riz m’a permis de réfléchir sur ce point :  

CE QUE NOUS SOMMES ! 

Ce que nous sommes, dit-il en surlignant avec sa craie. Ce que nous sommes ! Nous ! D’accord ? Quel genre de personne sommes-nous ? Est-ce que ce n’est pas le plus important ? Est-ce que ce n’est pas la question qu’on devrait se poser tout le temps ? – Quel genre de personne je suis ? – »

On ne va pas se la jouer Descartes “je pense donc je suis”, quoi qu’il y aurait beaucoup à écrire sur ce sujet. Cependant, si je me penche précisément sur la question, c’est un peu comme si j’étais ce grain de riz cuit dans une foule d’autres grains de riz, sur lesquels seraient versés des sucres de normes et du lait d’émotions. On serait tous cuits de cette façon, tous conformés dans ce moule à tarte. Or, si on regarde de plus près, tous les grains sont différents mais ce n’est qu’ensembles, qu’ils forment un monde. Aucun n’est supérieur à un autre. La critique ne change rien à leur façon d’être et, chacun a son petit quelque chose d’unique. Inutile de les comparer entre eux, il n’y a point de recherche d’une quelconque compétition. Seule compte l’alliance, l’union. Et rien, ne les empêche de rendre ma tartelette si succulente ! 

Puis, c’était mieux une tartelette plutôt qu’une grande tarte non ? Après tout, page après page, j’avais l’impression d’être une enfant de 10 ans. J’étais une enfant, assise devant sa tartelette pour le goûter, c’était génial ! Faut dire qu’après ces cinq cent une pages, j’avais besoin d’un petit réconfort ! 

De plus, j’ai apprécié l’esprit de famille soudé à travers cette œuvre. Si comme moi, vous adorez cette alliance familiale et les péripéties d’un jeune adolescent, ce livre est fait pour vous. Et je vous rassure, pas besoin d’aller jusqu’à Verviers pour manger une bonne tarte au riz. Moi, il m’a fallu marcher à peine dix minutes 🙂. 

 

Un petit avant goût qui met le feu aux papilles !
16-3-9,9,0

Bientôt une nouvelle vitrine et un nouveau décor pour noël.

 

L’avez-vous lu ? Si oui, qu’en pensez-vous ?
Où as-tu mangé la meilleure tarte au riz de ta vie ? 

Retrouvez toutes mes chroniques gourmandes dans les rubriques « Livres par auteurs » et « Livres par titres » !

Le chef vous suggère…

Pour votre plus grand bonheur, voici la liste des boissons associées à mes chroniques gourmandes.

Retrouvez toutes mes bonnes adresses en cliquant sur le titre des boissons !

Bonne chasse aux trésors !

white ceramic tea cup on white saucer near menu book

Photo de jona sur Pexels.com

La carte des cocktails chauds
La carte des spiritueux
La carte des Vins
Vin rouge massif d'uchaux colruyt

Vin rouge, Massif d’Uchaux, 2016, 75cl