Des fous échappés d’un asile – @LilyLanovaz

Des fous échappés d'un asile - Eliane LANOVAZ

Rappel résumé

Quand l’apocalypse zombie éclate, les patients d’un hôpital psychiatrique de la rase campagne française se retrouvent livrés à eux-mêmes. Survivre, prendre soin les uns des autres, découvrir ses forces quand le monde n’a vu que des faiblesses… Autant d’enjeux pour les protagonistes de ce roman.

 

 

Mon avis :

Arrêt au chapitre 7.

Je ne peux que commencer par souligner la proposition de l’autrice, avec un titre à double sens, que je trouve très intéressant et, dont elle mentionne le concept en avant-propos. En effet, elle choisit de bouleverser les clichés et les préjugés que l’on peut avoir vis-à-vis des personnes malades mentales. En évoquant des « fous » qui s’échappent d’un asile et qui seront traqués par des zombies, elle met en relief ingénieusement l’idée que, d’une part, l’hôpital est un lieu d’isolement comparable pour les patients à une « prison » mais, qui s’avère plus sécure que l’extérieur où la menace zombie gronde. D’autre part, la menace provenant de l’extérieur, elle souhaite montrer que ce ne sont pas les « fous » eux-mêmes qui sont violents, et font peur, mais bien les zombies. Elle casse donc un préjugé tenace.

Il y a beaucoup de personnages dans cette histoire et je vous avoue avoir été un peu perdue. Cependant, l’autrice a pris le soin de détailler chacun d’eux en début d’histoire où l’on peut se reporter, ce qui est très appréciable. J’ai l’impression d’être dans un huis-clos tant les personnages sont tous cloîtrés ensembles. Je me demande si tous, vont s’entraider, ou se jouer de sales tours. Qui prendra la place de leader dans ce groupe ?

Éliane nous propose des morceaux audios pour accompagner certains chapitres, ce que je trouve super, car ils sont dans l’ensemble bien choisis pour la lecture (si on aime lire en musique ben sûr !). Cependant, j’aurai aimé avoir un petit indice pour savoir quand, dans le chapitre, mettre la musique pour profiter des émotions qui ressortent.

Je dois bien avouer que le style de l’autrice est clairement différent par rapport à son premier roman, souvenez-vous – Va, chasse la grisaille – (dont ma chronique est juste ici). Ici, plus de mots répétés, mais une écriture fluide. Nous ne sommes pas dans la tête des personnages mais suivons l’action d’un point de vue extérieur, qui pourrait par moment être écrite au temps présent, pour plus de dynamisme. J’espère vraiment que durant les chapitres précédents, j’arriverai à distinguer les réactions de chaque personnage. Le thème de la maladie mentale demeure chez Éliane et c’est d’ailleurs ce que j’apprécie.

Outre le côté fiction avec les zombies, l’autrice évoque donc la difficulté de l’isolement des patients mais également, la délicate question de la médication : favoriser ou non l’automédication ? Ne dit-on pas que seule la personne se connaît vraiment et est à même de décrire son mal ? Tout dépend de la situation me direz-vous et de la maladie dont souffre le patient. En parlant de maladie, l’autrice nous souligne la difficulté de poser un diagnostic sur des réactions, des symptômes ou des troubles. J’aime l’idée d’une entraide entre patients et soignants. N’est-ce pas là, la vocation d’une relation duale du « prendre soin » ?

Enfin, il y a des rebondissements auxquels je ne m’attendais pas, ce qui donne plus de force et de vie à ma lecture. Je dirai pour conclure que j’aime que l’autrice avertisse son public des sujets sensibles qui sont abordés dans un chapitre. Cependant, je trouve que cela casse un peu le suspense, car nous savons quels sujets vont être abordés De fait, on s’y attend un peu à la lecture, et cela annule l’effet de surprise qu’il peut y avoir, même si nous ne savons pas quel personnage sera touché.

Dans l’ensemble j’ai apprécié cette fiction et j’attends la suite des aventures de ce groupe déluré.

Pour celles et ceux qui souhaitent lire cette histoire, cliquez juste .

Connaissez-vous cette histoire ?

Si oui, qu’en avez-vous pensé ?

 

5 réflexions sur “Des fous échappés d’un asile – @LilyLanovaz

  1. Pingback: Bibliothèque des auteurs – Papiers mâchés

  2. Pingback: Bibliothèque des titres – Papiers mâchés

  3. Sur tes bons conseils, j’y suis allée, et j’aime bien. Déjà, les histoires de zombies, j’adore mais la manière dont le sujet est cette fois-ci abordé (depuis l’intérieur d’un asile) est vraiment intéressante. Je vais continuer avec envie !

    Aimé par 1 personne

  4. Pingback: Bilan de ce mois de mars 2019 – Papiers mâchés

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s